Phénomènes surnaturels

Plusieurs personnes témoignent de phénomènes surnaturels et paranormaux, tels que l’observation de fantômes et d’esprits, de visites extraterrestres, de perceptions extra-sensorielles telles que la télépathie, de miracles et de communication avec les morts. Or, ces phénomènes sont hors de portée de la méthode scientifique et ne devraient pas être discutés sous l’angle de la science.

❑ En désaccord ❑ Neutre ❑ En accord


  • Le système d’éducation devrait-il encourager les jeunes à garder l’esprit ouvert quant aux phénomènes surnaturels et paranormaux ? Ou devrait-il plutôt leur enseigner une approche critique et sceptique face à ces phénomènes ?

Consensus scientifique en cours

En désaccord. L’objectif de la méthode scientifique est d’être juste et précise. En ces circonstances, les phénomènes dits paranormaux peuvent être étudiés selon des démarches scientifiques. En science, on trouvera rarement des conclusions définitives sur l’absence ou l’inexistence d’un objet, mais plutôt, tout simplement, que l’on ne l’a jamais observé. En revanche, ce n’est pas le rôle des scientifiques de démontrer l’inexistence d’un phénomène surnaturel : le fardeau de la preuve repose sur la personne qui prétend son existence.

Bulletin

CAQ NPD PCQ PLQ PQ PVQ QS

Réponses

Parti conservateur du Québec

En accord. Une approche critique devrait être encouragée dans l’enseignement, mais nous concédons la liberté aux écoles de suivre leur propre curriculum en accord avec les besoins exprimés par les parents.

Parti libéral du Québec

Neutre (interprété). Nous favorisons le développement de l’esprit critique par la mise en place de différents projets dans les écoles.

Parti vert du Québec

En accord. Par définition, un phénomène paranormal ou surnaturel est un phénomène qui, à l’heure actuelle, n’est pas explicable en usant de la méthode scientifique. De ce fait, ils ne devraient pas être discutés sous l’angle de la science. Le Parti Vert du Québec croit que le système d’éducation ne devrait pas encourager les jeunes à mettre toutes les connaissances sur un même pied d’égalité.

Notre système éducatif se doit d’enseigner l’approche critique face aux phénomènes surnaturels et paranormaux. Par contre, l’enseignement au Québec devrait encourager la curiosité et l’ouverture aux nouvelles idées pour ne pas tomber dans un dogmatisme pur. La science est une discipline qui change constamment grâce à la découverte de nouvelle méthodes, de vérifications d’hypothèses, etc.